Tous les matins du monde

Ma Muse porte en elle l’amour du monde, fragile comme un pétale de rose flamboyant, elle est amoureuse de la vie.
Sa longue chevelure ondule au gré de la brise qui s’entremêle avec délice pour la décoiffer amoureusement.
Son regard de femme me permet de renaître chaque matin avec la fougue des chevaliers d’antan pour lui apporter ce grain de folie que je cultive au plus profond de mon univers des possibles.
Afin qu’en chaque instant elle puisse se reposer à l’écart du monde, je n’ai de cesse de le transformer en créant de nouvelles couleurs, de nouvelles prairies, de nouvelles montagnes enneigées, que sais-je encore, de nouvelles formes de vies.

Je suis un créateur d’univers complexe et flamboyant mais je reste un simple poète devant ma Muse.
Je n’ai de cesse de me mettre à genoux chaque jour devant elle pour lui offrir tous les matins du monde.
Jamais je ne cesserais de bâtir des mondes nouveaux pour elle, jamais je ne cesserais de l’aimer ne serait-ce qu’un instant.

Le simple regard amoureux de ma Muse suffit à mon bonheur, un simple sourire comble mes espoirs les plus fous.
Lorsque Ma Muse me dit qu’elle m’aime, je suis prêt à mourir dans l’instant car elle m’offre tous les bonheurs du monde et il n’est de richesse qui saurait égaler ses mots.

Ma Muse est belle comme tous les matins du monde et elle le sera jusqu’au dernier jour.
Et c’est ainsi que je l’aimerai, en jamais ne cessant de lui dire que son âme de femme amoureuse fera toujours d’elle une Muse… Ma Muse…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s