L’enfant qui regardait au delà des miroirs

Il était une fois, un enfant…
Un enfant qui ressemblait à tous les enfants du monde… Enfin presque…
Il était toujours souriant, toujours prêt à rire et jouait en rêvassant.
Construisant des cabanes dans les arbres et des nichoirs pour les oiseaux sur les arbres les plus hauts, il passait tout son temps libre à jouer seul dans la forêt qui se trouvait derrière la maison.

Et lorsqu’il n’était pas en train de jouer, de fabriquer des cabanes, des nichoirs, de sauter dans les flaques les jours de pluie et de construire bateaux pour les déposer sur la rivière traversant le village, il restait assis devant le grand miroir qui se trouvait dans le grenier.
Ce miroir était immense.
Orné d’un cadre en bois sculpté poussiéreux et en fer forgé rongé par la rouille, il avait rejoint cet endroit sombre depuis des lustres.
Ce grenier était immense et l’on pouvait trouver des objets de toutes sortes ayant appartenu à des générations d’enfants avant lui.
Et ce grenier immense n’était rien à côté des autres pièces de la maison.
Une maison gigantesque composée de trois étages et d’un nombre de pièce à n’en plus finir.
Cette maison se trouvait au beau milieu d’une clairière…
Une de ces maisons de bois que l’on ne trouve nulle part ailleurs.
Âgée de deux cent ans, elle avait vu passer des générations d’enfants et l’intérieur n’avait presque pas changé.
Une immense porte d’entrée en chêne, lourde comme un rocher et grinçante à souhait.
Un vestibule immense avec un lustre de verre scintillant qui impressionnait tous les visiteurs, des tableaux des membres de la famille ayant vécu dans cette grande demeure depuis sa construction à nos jours, des bibelots aussi étrange qu’envoutant, des trophées de chasse d’animaux sauvage aujourd’hui disparu, un immense tapis aux couleurs chatoyante recouvrant un parquet de bois ciré comme au premier jour.
Plusieurs portes donnaient sur cet immense espace sur lequel les visiteurs étaient accueillis à leur arrivée.
Un salon, plusieurs bibliothèque remplis d’ouvrages inestimables et deux autres donnant sur de long couloirs munis d’autant d’issues menant vers d’autres pièces.
Et comme dans toutes les grandes bâtisses, un escalier majestueux faisant face à l’entrée.
Large à souhait, recouvert d’un immense tapis qui recouvrait chaque marche et se séparant en sens opposés à mi-hauteur.
C’était une grande maison familiale comme on n’en trouve plus de nos jours.
Mais ce grenier qui surplombait cette bâtisse était sans aucun doute ce qui avait le plus d’attrait pour le seul enfant de la maison… En particulier le grand miroir…

Ainsi, il venait chaque jour s’asseoir devant et ne le quittait plus du regard durant des heurs et des heures…
Il semblait tellement absorbé à le fixer ainsi, qu’il oubliait que le temps filait vite… Très vite…

On ne voyait pourtant que son propre reflet lorsque l’on portait son regard sur ce miroir mais, il semblait en admiration devant cet immense panneau de verre…
Son regard s’animait, il souriait, son visage s’illuminait et l’on pouvait lire un bonheur immense en lui.
Isolé dans ce monde fantastique et onirique, ce qu’il voyait dépassait l’imagination…
Au travers de ce miroir, il observait en réalité toutes les vies de ses ancêtres ayant séjourné dans cette maison et plus encore.
Ce miroir n’avait pas toujours trôné dans ce grenier sombre et poussiéreux, il eut auparavant une place de choix au milieu du grand salon, au dessus de la cheminée de pierre.
Cet objet était chargé d’histoires, de joies, de drames, de rires, de confidences, de souvenirs de fêtes somptueuses et parfois de deuils mais aussi de musiques, de chants et de petits et grands secrets.
Ces souvenirs avaient été capturés par l’âme de ce miroir qui observait en silence depuis la construction de la maison…
Deux cent ans de souvenirs précieusement conservés à l’abri des regards les plus indiscrets.
Des milliers d’histoires emprisonnées pour toujours ne se dévoilant qu’à celles et ceux qui observaient le monde différemment.
Et ce miroir avait aussi plus que la vie des habitants de la maison à raconter…
Avant de prendre sa place au-dessus de la cheminée durant près de deux siècles, il avait traversé le monde, appartenu à de riches familles, à des empereurs, s’était retrouvé au fond des cales de bateaux pour travers les océans.
Au final personne n’aurait dire l’âge de ce miroir…
Et tant qu’il n’était pas couvert, il observait et conservait les reflets d’un monde en perpétuelle évolution…

Cet enfant qui se retrouvait assis à le contempler avait un don particulier, il avait un secret bien gardé qu’il ne dévoilait à personne tant il avait peur qu’il disparaisse ou qu’on le lui dérobe…
Il était venu au monde avec un étrange don.
Des yeux étrangement clairs. Si clair qu’aucunes couleurs ne venaient les colorer…

On raconte souvent que les enfants naissent avec les yeux bleus.
Cet enfant avait le regard gris clair, un regard translucide qui ne distinguait aucune image.
Aveugle de naissance, il avait toutefois une particularité invisible au regard de tous.
Dès qu’il se retrouvait en face d’un miroir, il semblait fasciné et son regard s’animait, il souriait, il riait, avait aussi peur parfois…

Incompréhensible pour ses parents, son entourage, pour les médecins qui l’accompagnait.
Personne ne comprenait car bien que ne sachant s’exprimer durant ses premières années de vies, il restait mutique lorsque plus grand, les questions fusèrent pour comprendre ce qu’il semblait regarder dans ces objets qui n’affichaient que son reflet.
Peu à peu, les questions se furent moins pressantes, il ne répondrait pas, il ne dirait rien.
Son mutisme associé à cette absence de regard en faisait un enfant différent.
Seul la plupart du temps, isolé dans son monde, ses parents faisaient leurs possible pour lui apporter tout ce dont il avait besoin.
Ils le chérissaient et prenaient soin de lui comme aucuns autres parents au monde.
Ils avaient laissé leur seul enfant construire son propre univers…
Il était l’enfant qui regardait au delà des miroirs…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s