L’enfant des nuages

Elle était une fille du vent, une fille de l’air…
Aérienne et légère dans ses mots, sa grâce l’était tout autant dans sa démarche…
Bienveillante et amoureuse de la vie, son regard d’azur translucide portait sur le monde la simplicité de l’innocence…
Le grain de sa peau, l’odeur de son parfum, la liberté de ses cheveux, offrait la promesse d’un amour sincère…
Nombreux furent les hommes à se défier par l’acier de leur lame pour obtenir ses faveurs, son attention, sinon un regard…
De ses robes aux couleurs pourpres finement dentelés s’échappaient une taille fine tandis que de longs cheveux bouclés aux couleurs des incendies ravageurs, virevoltaient au gré des airs…

Disparaissant le temps d’un battement de paupière, d’une respiration, elle était insaisissable de par sa naissance…
D’une folle éternité, en générations qui se succédaient, elle était présente dans l’esprit des hommes, des guerriers qui luttaient sans cesse afin de s’en approcher…

Née au sein d’une tour végétale mêlée de verre sur une île éloignée et inaccessible pour l’humanité, elle était en voyage perpétuel aux confins d’une planète perdue dans une galaxie semblable à de millions d’autres.
Porté par le temps immuable dans l’esprit des hommes, de nombreux récits se succédaient…
Des récits de voyageurs, de conteurs, de marchands, de bardes…
D’histoires en illustrations, ils devenaient mythes et légendes…

Une enfant de la nature devenue fille du vent…
Femme aux robes pourpres et aux cheveux de feu…
Être éthérée au regard pur menant les hommes à la folie…
Égale des dieux pour certaines civilisations…
Elle n’était jamais nommé autrement que par sa nature…
Elle était l’enfant des nuages…

Elle faisait partie comme d’autres, de ces enfants sauvages….
Insaisissables par nature, libres par instinct et voyageant par delà le monde, emportant leur univers au creux de leurs mains…

D’une volonté indestructible, leurs quêtes éternelles pures et insatiables demeuraient intactes…
Ils mouraient de leur utopie mais renaissant toujours depuis l’aube de l’humanité…
Les particules élémentaires des enfants sauvages se dispersant pour donner naissance à d’autres plus nombreux encore… Chacun se composait de l’une de ses particules élémentaires…

L’enfant de la terre, du soleil, des nuages, l’enfant loup et d’autres encore…
Des univers parfois opposés qui aussi se rencontraient en un cataclysme semant le chaos et menant à cette destruction ultime que seuls des enfants sauvages peuvent provoquer…

L’enfant des nuages était une perception de l’avenir de l’enfant de la terre…
Une future rencontre improbable mais déjà tissée par l’araignée du destin…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s