Le premier jour du reste de notre vie

L’histoire touche enfin à son terme après un périple qui aurait pu mille fois leur coûté la vie…
Tant d’années d’efforts, tant de croyances vaines, de fausses utopies, de rêves brisés, de douleurs pour vivre cette unique journée…
Cela valait-il vraiment la peine de passer la moitié d’une existence à espérer et à croire pour vivre cette simple journée ?
Renoncer n’aurait pas été honteux. Tant de femmes et d’hommes ont déposés les armes avant eux qu’ils auraient simplement rejoint la cohorte des anonymes…

Venus au monde dans deux univers différents, le destin avait prévu pour eux des fils de vies qui ne devaient jamais se croiser…

Que la gardienne du destin de l’humanité prenne plaisir à tisser des fils de vie à l’aide des araignées par jeu ou par soucis d’équilibre, il est parfois des fils qui s’envolent de l’écheveau et qui se renforcent pour ne plus pouvoir être brisés…
La gardienne se contente donc d’un simple coup de ciseaux avant que ceux-ci n’apparaissent sur le rouet.

Cette unique journée durant laquelle, se formait un infime mais indestructible fragment de roche semblable au métal n’était que le commencement d’une formidable épopée…

Aux regards des cohortes d’anonymes, ils n’étaient que des humains mais à leurs regards qui se croisaient avec tendresse, ils composaient déjà une mélodie commune.
Des pas côte à côte, des regards complices, des sourires entendus, une salle puis une autre avant de se rejoindre dans l’une d’entre elles…
Des regards qui se frôlent avec plus d’intensité, des mains qui s’effleurent avec une infinie tendresse, des doigts qui s’entrelacent, se serrent… toujours plus intensément…
Présent à cet instant précis, leurs fils de vies se sont entremêlés à jamais…

Virevoltant dans la pièce sous le regard de la gardienne du destin manipulant avec dextérité son rouet et son écheveau, ces fils du destin ne font plus qu’un, se contractant toujours plus sous l’intensité de cette passion inextinguible qui unit ces deux êtres.
Ces fils de soies d’une étincelante transparence qui fusionnent s’obscurcissent dans un éclat lumineux toujours plus intense.
Peu à peu, cette leur devient assourdissante par tant d’éclat pour former une matière nouvelle…
Un infime mais indestructible fragment de roche semblable au métal…
La fusion se termine et ce fragment créé forme désormais deux pierres distinctes…
Chacun d’eux portant en son sein, l’essence de vie de cette union avec une promesse commune…
Aujourd’hui, le premier jour du reste de notre vie…

Disparaissant dans l’obscurité, ils sont désormais seuls au monde…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s