La Muse & le Poète

Ma Muse, accordes-moi la faiblesse de me blesser à l’âme sur le rouet que tu utilises pour tisser ce fil de vie qui est le tien.
Enseignes-moi la simplicité de ce regard, de ce sourire, de ce toucher dont tu es détentrice.
Ensorcelles-moi, toujours plus afin que je puisse devenir, chaque nuit, meilleur poète afin de te bercer de mes mots, de mon âme.
Insuffles-moi ton souffle de vie afin que je m’émerveille encore et toujours de ta candeur.

Prêtresse de l’extraordinaire, déesse de l’innocence, reine de la destinée des futurs possibles, accordes-moi la faiblesse de n’être qu’un humain, qu’un poète de l’extraordinaire simplicité onirique.

De la lueur de ton regard, je bâtirais les fondations d’un monde meilleur.
Du son de ta voix, je tracerais des chemins de labyrinthes.
De l’effleurement de tes doigts, je dessinerais un nouvel univers des possibles pour chacune de tes nuits.

Ma Muse, accordes-moi le privilège de te faire découvrir, les mille constellations que j’ai créé pour ton seul regard, les milles univers déjà présent qui n’attendent que tes paroles pour s’animer, les fleurs aux milles couleurs qui n’espèrent que tes mains afin d’être recueillis.

Accordes-moi de n’être que ce message en cet instant… Que ces mots… Cette page blanche…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s